Une cathédrale d’hier pour aujourd’hui

Publié le jeudi 16 septembre 2021

Patrimoine majeur de Wallonie et fleuron de l’architecture religieuse en Belgique, la cathédrale Saint-Paul, au cœur de Liège, vient de profiter d’une radicale cure de jouvence. Les façades de pierre, tristes et grises, resplendissent maintenant au soleil de midi, ocres et dorées, les toitures d’ardoises sont flambant neuves.

© Daniel Wathelet

La cure n’est pas seulement un lifting qui maquille les rides des ans : charpentes restaurées, sécurisation pour les dangers d’incendie, pierres fragilisées remplacées à l’identique, autant de préoccupations qui ont mobilisé architectes, maîtres d’œuvre, ingénieurs et artisans. Toutes les institutions en charge du patrimoine se sont fait un devoir de faire de cette restauration un chantier exemplaire dont l’achèvement sera fêté ce jeudi 16 septembre en présence de la Ministre du Patrimoine et en charge du tourisme, des autorités ecclésiastiques, régionales, provinciales et communales.

Art religieux d’aujourd’hui

Parallèlement à cette restauration en profondeur, depuis une dizaine d’années un programme ambitieux de créations contemporaines place désormais la cathédrale de Liège parmi les lieux reconnus d’art religieux d’aujourd’hui. Après l’aménagement du chœur du sanctuaire avec un mobilier alliant bois, résine et feuille d’or, à l’initiative d’un mécène, un ambitieux programme de vitraux pare désormais les baies veuves de leur verrière depuis la fin de la guerre. Une des plus importantes commandes de vitraux en Europe (23 verrières, chacune de 25 m²) a transformé la lumière de l’édifice : cinq verrières en technique de flooting (chaque vitrail est directement peint sur verre) sont signées par le peintre Kim En Joong, dix-huit pour les baies supérieures selon la technique classique de verres enchâssés dans une résine de plomb, sont réalisées dans les Ateliers Loire de Chartres sur des cartons de Gottfried Honegger.

Grâce au même mécène, l’important vitrail du transept, dit « d’Oultres » », le plus grand et un des plus beaux vitraux du 16ème siècle en Belgique, représentant le couronnement de la Vierge et la conversion de saint Paul, a pu être reposé au terme d’une campagne de restauration difficile et exceptionnelle.

Pour parfaire le programme de sa rénovation, la cathédrale s’est dotée d’une entrée qui se veut comme un manifeste. Comme signe d’abord : éclatante, elle veut marquer l’invitation à entrer. Comme un programme aussi : elle atteste d’emblée la volonté d’intégrer la culture d’aujourd’hui dans la mission de la cathédrale. Fonctionnelle aussi, elle répond aux exigences d’une entrée d’un édifice public.

Offert par les mécènes des vitraux désireux de compléter leur programme d’art contemporain, le nouveau portail se décline en deux créations complémentaires de Jacques Dieudonné, un artiste d’origine belge à qui on doit l’autel de la collégiale Saint-Barthélemy : une porte en laiton doré (chaque vantail pèse 250 kg) réalisée dans les Ateliers Saint-Jacques de la Fondation de Coubertin (Versailles) et un vitrail en flooting sur une maquette du même artiste réalisé dans les Ateliers Loire de Chartes. La Fabrique d’église, soutenue par le Fonds Forgeur pour la restauration d’une fresque du 14ème siècle, a conçu un sas vitré qui ouvre généreusement la cathédrale vers l’extérieur et invite le passant à entrer dans ce havre de paix au cœur de la ville.

Cérémonies d’inauguration

Cliquez sur l’image pour consulter l’affiche

L’inauguration de la rénovation de la cathédrale et de son nouveau portail se déroulera en deux temps.

Le jeudi 16 septembre, veille de la fête de saint Lambert, patron du diocèse, une inauguration « officielle » (selon les consignes en vigueur), à 18h, outre les allocutions de circonstance, sera l’occasion de la création d’une cantate « L’ange des portails » pour récitant, soliste et synthétiseur, de Luc Baiwir sur un texte de Michel Teheux, scénographiée par Luc Petit, une production de Nocturnales et Anima’rt.
Le tableau final de cette cantate se déroulera Place de la Cathédrale et pourra être découvert par le public passant qui pourra ensuite visiter la cathédrale ouverte jusqu’à 21h30. (accès à la galerie d’images pour consulter les photos prises ce jeudi 16 septembre 2021).

Buste reliquaire de saint Lambert (c) Trésor de la cathédrale

Le vendredi 17 à 18h, lors de la messe solennelle de la Fête de saint Lambert, Monseigneur Delville bénira le nouveau portail.
Mariage exemplaire de l’art d’aujourd’hui et d’un patrimoine exceptionnel valorisé par une rénovation à la mesure de sa qualité, l’église-mère du diocèse justifie plus encore son attribut de patrimoine majeur de Wallonie et de Belgique.
Pour accéder à la galerie d’images et à l’homélie de Mgr Jean-Pierre Delville, cliquez ici.

Pour le diocèse de Liège.
Michel Teheux
Info : 0495/64.45.51
Logo du Diocèse de Liège

Pour en savoir plus, lisez également :

  1. « Entrez ! » – Le choix raisonné d’un nouveau portail
  2. « Une porte d’exception ! » – Impressionnant pour se laisser impressionner…
  3. Les artisans d’une création ambitieuse