Succès du festival d’adoration Venite adoremus en Belgique

Publié le mardi 23 novembre 2021

Le dimanche 21 novembre dernier, en la fête du Christ-Roi, le festival Venite adoremus a été clôturé au diocèse de Liège par une célébration, présidée par Mgr Jean-Pierre Delville, dans l’église du sanctuaire de Moresnet-Chapelle. Créé en 2006 dans le cadre de Toussaint 2006, le festival organisait sa 14ème édition dans toute la Belgique pendant onze jours et onze nuits.

Trois cents communautés au moins ont participé au festival en organisant des moments d’adoration, de jour, de nuit, parfois plusieurs jours d’affilée.

Moments d’adoration destinés aux jeunes

Accent sur les jeunes

Les organisateurs ont voulu mettre l’accent sur les jeunes: un peu partout des enfants et adolescents ont été invités devant le Saint-Sacrement pour louer, chanter et adorer. Des groupes d’enfants adorateurs existaient déjà et se sont manifestés à l’occasion du festival. Des ados et des jeunes ont passé la nuit en se relayant devant l’ostensoir et des petits déjeuners festifs clôturaient les longues nuits de veille. De multiples conférences ont été organisées, des Eucharisties festives avec ou sans musique.

Cérémonie d’adoration plus festive

Pourtant la plupart des adorations se sont faites dans le silence, un silence habité bien entendu, un silence où la créature se laisse nourrir par l’amour de son Créateur… Des adorations humbles aussi et souvent fidèles et méconnues. Dans de nombreux lieux, cette prière existe depuis des années, sans faire de bruit. L’équipe de Venite adoremus en recensant avec joie tous ces lieux qui ont accepté de s’associer au festival, veut aussi donner cette assurance que tous ces groupes font partie d’un vaste mouvement d’Eglise.

Nous ne sommes pas nombreux habituellement dans notre chapelle”, nous dit une paroissienne en ajoutant: “Savoir que nous sommes des milliers en Belgique est vraiment réconfortant”.
D’ailleurs le nombre de lieux est en forte augmentation. Voyez l’image de cette carte proposée sur le site veniteadoremus.be : elle montre une Belgique toute illuminée par la prière. Et cela va grandir encore !

Chose assez originale, Venite adoremus est suscitée majoritairement par des laïcs. Evidemment nous ne pouvons pas nous passer de nos frères prêtres, – ce sont nos prêtres et nos évêques qui nous envoient en mission. Mais organiser un temps d’adoration est vraiment facile. Chacun peut y arriver. Nous vous y invitons. Il y a peut-être des combats, des réticences, des découragements, mais justement c’est un signe que c’est important : l’Eucharistie sauve le monde. Elle nous remplit d’une espérance confiante. L’Eglise en vit et sans elle, l’Eglise se fane. Comme l’a déclaré récemment Mgr de Keysel : «Si on perd l’Eucharistie, on perd l’Eglise».

Pour l’équipe des organisateurs Venite Adoremus, Liège
Stéphan JUNKER