Dialogue islamo-chrétien – L’évêque de Liège et le ramadan

Publié le mercredi 22 mai 2019

Le mardi 21 mai 2019, à l’occasion du ramadan, Mgr Delville et la commission pour le dialogue interreligieux du diocèse de Liège avaient invité des représentants musulmans à la résidence épiscopale. Les invités provenaient de mosquées et des centres culturels de Liège, Ans, Verviers, Beyne-Heusay, Cheratte. Des associations, comme le cercle des étudiants musulmans, étaient aussi représentées.

Une telle initiative a lieu depuis plusieurs années. Cette année, la soirée débutait par un échange autour du thème de la charité dans le christianisme et dans l’islam, entre Mgr Delville et Ismaïl Batakli, professeur de religion islamique.

Mgr Delville a débuté son intervention en précisant que la charité signifiait amour pour les chrétiens. Il ne s’agit pas seulement de croire en Dieu, mais aussi d’aimer Dieu, ce qui est plus exigeant, comme le dit l’Evangile de Saint Matthieu : «Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même» (Mt 22, 34-40). Pour illustrer l’amour du prochain, il reprit la parabole du bon samaritain, en expliquant que nos prochains, aujourd’hui, pouvaient être des personnes âgées seules, des sans-abri ou des étrangers.

Ismaïl Batakli a évoqué la dimension verticale de l’amour entre le croyant et Allah, dont le prophète Mahomet a été le témoin sur la terre. Mais il y a aussi une dimension horizontale de la charité qui se vit envers les autres croyants ou tout homme dans le besoin. C’est la miséricorde que le croyant est appelé à avoir envers les plus pauvres, notamment par la zakat, l’aumône offerte aux pauvres, un des cinq piliers de l’islam. Il a illustré ses propos en reprenant plusieurs sourates du Coran.

A la suite de ce dialogue, les invités ont partagé le repas de rupture du jeûne dans une atmosphère fraternelle et amicale, fruit de relations de longue date. Il y a une grande reconnaissance et appréciation de la part des musulmans pour cette initiative qui permet de contribuer à la cohabitation pacifique et à mobiliser les énergies positives pour rendre notre société meilleure.

Pour la Commission diocésaine du dialogue interreligieux de Liège,
François Delooz.

Aimer Dieu et son prochain – Conférence pour l’Iftar de Mgr JP. Delville ce 21 mai 2019