Les Évêques de Belgique demandent au Gouvernement fédéral de signer et de ratifier le Traité des Nations-Unies

Publié le jeudi 21 janvier 2021

Le 22 janvier 2021, le Traité des Nations-Unies sur l’interdiction des armes nucléaires entrera en vigueur. Les plus destructrices de toutes les armes de destruction massive ont longtemps été considérées comme immorales. Avec ce Traité des Nations-Unies, elles deviennent enfin illégales. Les Évêques de Belgique appellent le Gouvernement fédéral à adhérer à ce Traité des Nations-Unies.
Am 22. Januar 2021 tritt der Vertrag der Vereinten Nationen über das Verbot von Kernwaffen in Kraft. Die zerstörerischsten aller Massenvernichtungswaffen wurden lange Zeit als unmoralisch angesehen. Und mit diesem Vertrag der Vereinten Nationen werden sie endlich als illegal eingestuft. Die belgischen Bischöfe fordern die Föderalregierung auf, diesen Vertrag der Vereinten Nationen beizutreten (PDF-Datei in Deutsch am Ende dieses Artikels).

Le communiqué des évêques de Belgique en PDF

De concert avec de nombreux dirigeants de l’Église catholique du monde entier, la Conférence des Évêques de Belgique se félicite de l’entrée en vigueur du Traité des Nations-Unies sur l’interdiction des armes nucléaires. Nous trouvons encourageant qu’une majorité d’États membres des Nations-Unies soutiennent activement le nouveau Traité par son acceptation, sa signature et sa ratification. Les sondages d’opinion montrent que ce soutien est mondial.

Les Évêques appellent le Gouvernement belge à adhérer à ce Traité. Ce faisant, ils suivent la trace du Pape François. En cette ère d’interdépendance et de vulnérabilité mondiales croissantes, notre foi chrétienne nous invite à rechercher le bien commun et le bien-être universel. Nous sommes tous sauvés ensemble ou personne n’est sauvé, affirme la dernière encyclique du Pape Fratelli Tutti (3 octobre 2020).

Déjà, en 2017, le Saint-Siège a adhéré au Traité. Et lors de sa visite historique en novembre 2019, dans les villes d’Hiroshima et de Nagasaki, bombardées en 1945, le Pape a explicitement condamné à la fois l’utilisation et la possession d’armes nucléaires par tout État. La paix ne peut être obtenue par ‘la menace d’une destruction totale’, a-t-il déclaré. Le Pape François a appelé à soutenir ‘les principaux instruments juridiques internationaux de désarmement et de non-prolifération nucléaires, y compris le Traité des Nations-Unies sur l’interdiction des armes nucléaires’.

Avec de nombreuses autres Conférences épiscopales du monde entier, les Évêques souhaitent donc exhorter les Gouvernements à signer et à ratifier le Traité des Nations-Unies sur l’interdiction des armes nucléaires.

Nous croyons que le don de la paix de Dieu est à l’œuvre pour prévenir la guerre et vaincre la violence. C’est pourquoi, à la veille de ce jour historique du 22 janvier 2021, nous félicitons les membres de l’Église catholique qui, depuis des décennies, sont à l’avant-garde des mouvements de base qui s’opposent aux armes nucléaires. Il s’agit notamment des mouvements pacifistes catholiques tels que Pax Christi Flandre et Pax Christi International, qui tous deux font partie de la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN), qui a reçu le Prix Nobel de la paix en 2017. En tant que Conférence des Évêques, nous appelons une nouvelle fois le Gouvernement belge à adhérer sans délai à ce Traité des Nations-Unies.

Le 21 janvier 2021.

Pour les Evêques de Belgique

+ Jean-Pierre Delville, Evêque de Liège et Evêque référendaire pour BePax
+ Lode Van Hecke, Evêque de Gand et Evêque référendaire pour Pax Christi Vlaanderen

Die belgischen Bischöfe fordern die Föderalregierung auf, den Vertrag der Vereinten Nationen über das Verbot von Kernwaffen zu unterzeichnen und zu ratifizieren – PDF-Datei in Deutsch