L’éolienne citoyenne de Juprelle

Publié le jeudi 22 septembre 2022

Les conditions climatiques qui sont les nôtres aujourd’hui incitent de plus en plus de citoyens, dont pas mal sont des chrétiens, à s’engager dans la mise en œuvre d’outils pour la production d’énergies renouvelables.

Parc d’éoliennes de Juprelle_© D. Servais

En matière de production d’énergies renouvelables (éolienne, panneaux photovoltaïques, centrales hydroélectriques…), le dynamisme qui anime de nombreux citoyens ne cesse de surprendre. Beaucoup sont conscients de la nécessité de limiter nos rejets en CO2, d’économiser l’énergie, de la produire de façon responsable et de retrouver notre autonomie énergétique. Ajoutons à cela les dégâts que causent les énergies fossiles et le danger, tout comme le casse-tête du stockage, du nucléaire et nous comprendrons mieux pourquoi des personnes décident de s’engager sur la voie du renouvelable en tant que coopérateur dans une coopérative énergétique.

Parmi ces personnes se trouvent des chrétiens. Serge Fontaine est de ceux-ci. Présent aux manifestations pour le climat, il est actionnaire de HesbEnergie et un des fondateurs de l’association Aux Vents De Liège (AVDL) porteuse et réalisatrice de l’éolienne citoyenne située à Juprelle. Un parc éolien de cinq éléments dont quatre appartiennent à Luminus et le cinquième à AVDL qui est leur partenaire sur ce projet.

Opposition des riverains

Nous sommes tous pour le progrès surtout s’il permet de protéger la planète et si… il est ailleurs que dans notre jardin. La crainte du bruit des pales, de l’effet stroboscopique, d’une perte de la valeur des biens immobiliers étaient les principales raisons invoquées pour s’opposer à ce projet de parc éolien.

Grâce à de nombreuses rencontres, à un dialogue constructif, un consensus a été trouvé. Des zones de compensation ont été érigées dans les environs immédiats du parc, devenant de véritables paradis pour la biodiversité. Elles sont entretenues par un agriculteur local.

Avantages de l’éolien

Une éolienne produit, pendant 20 à 25 ans, l’énergie nécessaire pour 2000 ménages et permet d’éviter le rejet de 2400 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Si les pales ne sont pas encore recyclables à 100%, le socle et le mas, eux, le sont.

Grâce à cette nouvelle éolienne, pour Serge Fontaine, c’est un pas de plus dans la mise en œuvre concrète de Laudato si’ qui nous permet de sortir des énergies fossiles, d’agir en vue de notre indépendance énergétique et de poser des jalons efficaces dans la protection de notre maison commune tout en agissant pour le climat.

Dominique SERVAIS

Capsule vidéo sur l’éolienne citoyenne de Juprelle https ://youtu.be/CCvgX6C-G1w.
HesbEnergiehttps ://hesbenergie.be