L’enjeu du synode pour l’Église qui est à Liège

Publié le mardi 25 janvier 2022
Comme ailleurs dans les diocèses du monde catholique, la phase diocésaine du Synode 2021-2023 est lancée depuis quelques mois. A mi-chemin, petit rappel des objectifs et des modalités pratiques au sujet de cette grande enquête.

De g. à d.: H. Deroitte, B. Mutoni, S. Muselle, D. Mirgaux, J.M. Driskens, P-L François. Absent: J.P. Leroy

Qu’en sera-t-il pour l’Église catholique dans cette nouvelle année qui pointe le nez? Après les grandes complications causées par les mesures anti-COVID, après aussi diverses crises traversées vaille que vaille, que va-t-il se passer?
Face à un horizon qui pourrait paraître morose, il y a une grande et bonne nouvelle qui nous arrive de Rome. Le pape a décidé de mobiliser tous les diocèses du monde pour consulter et demander l’avis du plus grand nombre sur… la manière de faire Église, la manière d’être accueillant et inventif en Église.

On demande quoi à qui?

Il demande à tous les diocèses – dont celui de Liège, le nôtre – et dans chaque diocèse, à tous les groupes de chrétiens – dont nos paroisses, mais aussi nos équipes de catéchistes, nos fabriques d’églises, nos équipes de préparation au baptême ou de visiteurs de malades – de s’organiser et, via des réponses à un questionnaire simple, de donner des avis, des suggestions. Le pape appelle cela d’une formule un peu poétique: “passer du temps avec l’avenir”. Je le cite: “rêver”, pour “faire naître l’espérance” d’une “Église participative et coresponsable, capable d’apprécier sa propre riche variété”.
Et le pape nous adresse principalement et prioritairement cette question-ci: “comment marchons-nous ensemble dans notre paroisse, dans notre mouvement, notre communauté, etc…?”

Faire confiance, ne pas faire l’impasse

Après, le questionnaire détaille cette question: Dans le cadre d’une paroisse ou d’une communauté, quels sont les groupes, les personnes qui façonnent et qui donnent vie à cette paroisse, à cette communauté ? Vous sentez-vous écoutés dans l’Église? Comment les décisions sont-elles préparées et prises dans votre paroisse/unité pastorale?
Comme coordinateur de cette démarche au niveau du diocèse de Liège, je me permets cette requête: que chacune et chacun, responsable de peu ou responsable de beaucoup dans le diocèse, ne fasse pas obstacle. Faire confiance au processus synodal, c’est faire confiance à toutes ces personnes qui ont des choses à dire sur l’Église, à toute ces personnes qui ne sont pas toujours écoutées, c’est croire qu’il est utile de se retrouver, de parler, de discerner ensemble.

Mobiliser un milliard!

Le pape a mis en place un gros travail de discernement pour que chacun puisse se faire entendre: d’abord ici, tout à fait localement.
Avec l’Église catholique et son pape François, si audacieux et volontaire, en 2022, on ose ceci!!! Qui pourrait mobiliser près d’un milliard de personnes sur cette même question: quelle Église à bâtir pour demain? Comment “marcher ensemble”, avec un esprit de coresponsabilité maximal?
L’appel est lancé à toutes et à tous: il suffit d’aller sur le site du diocèse de Liège à cette page: https://www.evechedeliege.be/synode/. On y trouve toutes les infos, le questionnaire, des idées pour se mettre en groupe,… et des outils pour permettre aussi aux enfants d’entrer dans le mouvement!

Henri DERROITTE

Le Synode sur la synodalité

Se mettre en route

Se mettre en route ensemble, c’est le vœu de notre Pape François pour notre Eglise; que chacun, là où il est, tente d’emprunter un chemin avec d’autres afin de réfléchir à la communauté ecclésiale de demain, sans faux-semblants, sans regretter le passé ou se lamenter sur les églises qui se vident mais plutôt d’ensemble tenter d’avoir un regard juste et ouvert sur nos réalités. A l’écoute de l’Esprit Saint, laissons-nous guider pour relire nos expériences positives et en tirer les fruits pour l’avenir, pour rêver à notre Eglise de demain, pour partager dans le respect des uns et des autres nos propres chemins de foi, pour simplement vivre déjà en communauté!

Des expériences vécues

Au sein de notre Eglise qui est à Liège nous reviennent des échos de différentes initiatives de cette mise en route, des personnes font l’expérience de se rencontrer pour parler de cette Eglise. Quelques-unes nous semblent particulièrement exemplatives de ce chemin à vivre. Cette grand-mère qui se demandait comment vivre la démarche synodale et qui décide de réunir ses petits-enfants adolescents afin de se questionner ensemble sur leurs visions ecclésiales. Ce groupe de prière qui décide de prendre le temps d’une réflexion et de la prière commune. Ces paroisses qui organisent pour les familles une activité communautaire autour du synode. Ces groupes de partage qui se rassemblent une fois de plus pour discuter plus particulièrement des rêves qu’ils ont pour l’Eglise. D’autres encore qui se tourment vers ceux que nous ne voyons pas dans nos églises afin de découvrir ce qu’ils ont à nous dire.

Et si on osait?

Chacun d’entre nous, de par ses charismes personnel, ses atouts et ses talents a la possibilité d’entrer dans la démarche synodale. Que l’on soit un petit groupe ou un plus grand, nous avons chacun l’opportunité de nourrir la réflexion d’ensemble. Ceux qui se demandent encore comment faire peuvent nous rejoindre à nos soirées d’informations pour les animateurs qui se dérouleront le 7 févier à 20h et le 12 février à 15h. N’hésitez pas à vous signaler à l’équipe afin que nous puissions vous envoyer le lien de ces rencontres.
Que ce début d’année nous permette cette “mise en route”, remplie de joie et d’espérance apportées par le Christ pour le monde, qu’elle nous permette d’avancer ensemble vers toujours plus de paix et de fraternité, qu’elle soit remplie de notre envie de construire des choses ensemble.

Delphine MIRGAUX