La formation du baptisé, gage d’un apostolat fécond

Publié le lundi 14 septembre 2020

Le programme du Centre Diocésain de Formation pour l’année pastorale 2020-2021 s’offre à tout baptisé soucieux de prendre part à la mission de l’Église.

« Comme il est beau de voir courir sur les montagnes.
Le messager qui annonce la paix,
Le messager de la bonne nouvelle qui annonce le salut. »
(Isaïe 52,7)

Avant de passer de ce monde à son père, Jésus ressuscité a confié à ses apôtres la mission d’annoncer la Bonne Nouvelle du royaume: “Allez! leur dit-il, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit, leur enseignant à garder tout ce que je vous ai commandé” (Mt 28,19-20). Cette mission confiée aux onze disciples est devenue la mission de l’Église tout entière: chaque chrétien est appelé, en vertu même de son baptême et selon son charisme, à y prendre une part active.

Mais comment être porteur de la Bonne Nouvelle si on ne l’a pas soi-même accueillie et si on ne se laisse pas façonner par elle? Comment transmettre la Bonne Nouvelle dans un monde qui change sans courir le risque d’être en déphasage avec la culture de son temps?

Ces questions rappellent la nécessité de la formation pour tout baptisé soucieux de prendre part à la mission de l’Église. Comme le stipule le décret sur l’apostolat des laïcs: “L’apostolat ne peut atteindre une pleine efficacité que grâce à une formation à la fois différenciée et complète. C’est ce qu’exigent non seulement le constant progrès spirituel et doctrinal du laïc lui-même mais aussi diverses circonstances tenant aux réalités, aux personnes et aux obligations auxquelles son activité doit pouvoir s’adapter” (Apostolicam Actuositatem; 28).

Le Centre diocésain de formation (CDF) est le lieu par excellence où les fidèles du diocèse (et même ceux venus d’ailleurs) peuvent assouvir leur désir de progresser dans la foi et d’acquérir des connaissances et des compétences dans les domaines biblique, théologique et pastoral et même dans le domaine pédagogique.

Les formations proposées sont regroupées en deux filières: la filière enseignement, ouverte à ceux qui souhaitent se former en didactique du cours de religion catholique et la filière pastorale, pour toute personne soucieuse d’approfondir sa foi et/ou de servir en Église.

Il ne serait pas superflu d’insister sur le fait que les différentes formations du CDF sont proposées à tous les fidèles sans exception et pas uniquement à ceux qui se forment en vue d’un ministère spécifique. Nous souhaiterions y accueillir davantage de fidèles engagés en paroisse dans des services tels que la catéchèse, la liturgie, le service de la Parole, etc.

Je tiens d’ailleurs à mettre en évidence deux cours très importants qui auront lieu cette année et qui ne reviendront que dans deux ou trois ans.

D’abord le cours intitulé “Un triple sacrement pour entrer en communion… L’initiation chrétienne: Baptême-Confirmation-Eucharistie” (5 jeudis, de 19h30 à 21h45). Le titre du cours est assez éloquent, pas besoin d’en dire plus.

Il y a aussi le cours “Approche de la Parole de Dieu en contexte liturgique”. Ce cours présuppose une formation biblique initiale, mais il est intéressant pour tous ceux qui sont chargés de commenter la Parole de Dieu dans un contexte liturgique: prêtres, diacres et membres des équipes funérailles ou tout autre laïc appelé à animer une célébration de la Parole. Ce cours comprend quatre modules et sera dispensé les samedis matin de 9h à 12h.

Pour plus de renseignements sur les formations du CDF pour l’année scolaire 2020-2021, il convient de consulter le site espacepremontres.be (onglet “formations”), ou encore le rubrique “vivre-croire-célébrer/se former”.

Je terminerai en affirmant une fois de plus que la mission d’apôtre est dévolue à tous les baptisés et pas seulement aux ministres ordonnés. “Les laïcs tiennent de leur union même avec le Christ Chef le devoir et le droit d’être apôtres. Insérés qu’ils sont par le baptême dans le Corps mystique du Christ, fortifiés grâce à la confirmation par la puissance du Saint Esprit, c’est le Seigneur lui-même qui les députe à l’apostolat” (AA; 3). Mais cet apostolat, pour être fécond, requiert une formation et c’est la mission du Centre Diocésain de Formation.

Vous y êtes tous les bienvenus!

Yves L. KEUMENI NGOUMOU,
Directeur de la formation.

Eglise Saint-Jacques, Liège: célébration de la rentrée académique du Centre diocésain de Formation