Journée pour les personnes séparées-divorcées

Publié le mercredi 02 octobre 2019

Dans le diocèse de Liège, la pastorale des personnes séparées-divorcées a pour objectif de rencontrer et d’accueillir les personnes qui ont connu l’échec de leur vie de couple. Elle est soucieuse d’accompagner leur souffrance mais aussi leur espérance d’un nouvel avenir.

Différentes initiatives ont été prises dans l’une ou l’autre unité pastorale voire l’un ou l’autre doyenné. Une écoute personnelle et/ou un cheminement de foi sont proposés ainsi qu’accueil, amitié, solidarité et entraide dans une ambiance de non-jugement et de respect mutuel. La journée qui est proposée chaque année le 11 novembre au Monastère de Wavreumont s’inscrit pleinement dans ces objectifs.

Invitation y est faite aux personnes séparées et/ou divorcées de se donner le temps d’une journée pour se retrouver, se poser, prendre le temps de faire le point, se questionner, entendre les réponses des autres, se réjouir des pas accomplis et repartir avec un plus.

Pourquoi cette journée?

Un jour à deux, on s’est dit oui. Oui pour la fidélité, oui pour la vie. Et puis les circonstances de la vie font que ce « oui » se fissure, s’émiette… On sent que ce n’est plus possible, que ce « oui » ne saurait plus être et on se sépare. Quand la séparation prend cours, tant de questions, de décisions à affronter, de choses à gérer, de regrets, de remords… Tout se bouscule dans la tête sans compter parfois les coups bas opérés par l’ex.

Dans le divorce, on est confronté à de multiples deuils: deuil du partenaire, deuil du couple et de la famille qu’on formait, mais aussi deuil du projet de vie qu’on avait imaginé, deuil d’une maison, d’un environnement, deuil d’un niveau financier parfois également… C’est un travail intérieur, invisible, long et douloureux, mais indispensable puisqu’il nous permet non seulement de recréer de nouveaux liens, mais aussi de mûrir, d’être plus acteurs de nos vies et précisément, de notre bonheur.

On peut se perdre et se laisser perdre, on peut descendre sans s’en rendre compte… Vers qui se tourner? A qui en parler? Qui peut me comprendre?

Il y a une vingtaine d’années, un Père de Wavreumont a voulu répondre à cette détresse et a organisé une journée afin que les personnes séparées puissent se rencontrer et partager. Et depuis, chaque 11 novembre, le monastère de Wavreumont ouvre ses portes pour une journée de partage sur un thème. Une journée où chacun a la certitude d’être accueilli sans jugement, peut venir se poser, déposer son fardeau… Une journée pour parler et être écouté sans jugement, en toute liberté. Bref, une journée pour s’accueillir, s’écouter et se dire.

Cette année, le thème choisi est « Démêler le fil de ma vie… Des repères pour discerner », avec l’éclairage de sœur Florence Lasnier, scm.

Vinciane MOORS

Infos pratiques

Lundi 11 novembre 2019 au Monastère de Wavreumont (Route de Wavreumont, 9 à 4970 Stavelot), de 9h à 17h30: conférence et partages en groupes autour du thème « Démêler le fil de ma vie… Des repères pour discerner »; eucharistie facultative à 16h30.
Inscription auprès de Danielle Schyns: 087/31.26.61 ou 0472/62.01.84 – wavreumont11.11@gmail.com.
PAF: 20€ à verser sur le compte BE 61 0342 7285 6517 de Moors Vinciane.
Prendre son pique-nique.