Dimanche des Médias : 2019, une année cruciale !

Publié le mardi 28 mai 2019

Chaque année, l’Eglise universelle célèbre la Journée mondiale des communications sociales le dimanche suivant la fête de l’Ascension. Ce « dimanche des médias » a lieu cette année le weekend des 1er et 2 juin. L’occasion de se pencher sur les grands enjeux de cette 53e Journée mondiale en Belgique francophone.

Jusqu’à présent, le « dimanche des médias », avait lieu dans notre pays lors du dernier weekend de septembre. En 2018, la Conférence épiscopale belge a décidé de s’aligner sur l’Eglise universelle et donc de placer en 2019 ce dimanche des médias d’Eglise les 1er et 2 juin. Durant les messes, les collectes seront organisées pour aider au financement de ces outils de communication indispensables pour faire connaître la Bonne Nouvelle.

Une société hyper-connectée

Dans son message publié à cette occasion, le pape François a mis l’accent sur l’importance des réseaux sociaux, qui peuvent être sources d’une information tronquée ou fausse, ou être de véritables outils pour créer des relations.

En Belgique, Mgr Jean-Luc Hudsyn, évêque référendaire pour les médias, estime que « dans notre société hyper-connectée, les médias d’Eglise ont plus que jamais un rôle essentiel à jouer. Comme l’a déclaré le pape François, dans le dessein de Dieu, la communication humaine est un moyen essentiel de vivre la communion ».

Une année cruciale !

Or, cette année plus que jamais, nos médias ont besoin de votre soutien. Pour CathoBel et l’hebdomadaire Dimanche, il s’agit de pouvoir continuer la « course en tête », en mettant l’accent sur la préparation de la digitalisation du journal et en développant notre présence sur les réseaux sociaux comme FaceBook, Twitter et Instagram, entre autres. Il s’agit de ne pas se faire dépasser. Cela implique d’investir dans des moyens humains et technologiques. Sans votre soutien financier, nous ne pourrons pas y arriver!

Un autre enjeu est de taille: la poursuite de la présence des radios RCF (Radio Chrétienne Francophone) dans le paysage médiatique belge. Avec l’avènement de la nouvelle technologie digitale DAB+ (Digital Audio Broadcasting), appelée à remplacer à terme la FM, nos stations RCF  en Fédération Wallonie-Bruxelles ont postulé pour des réseaux DAB+ locaux et pour un réseau DAB+ communautaire qui permettront de toucher des diocèses comme Tournai ou le Brabant wallon qui, à ce jour, ne disposent pas d’antenne FM. A cet effet, une nouvelle entité « 1RCF » a été constituée entre les RCF  et CathoBel à la demande de la conférence épiscopale.

Hélas, les places sont chères. Raison pour laquelle, nous vous invitons à accorder votre soutien à ce projet ambitieux mais indispensable en signant la campagne sur le site www.rcfjesigne.be. Cette opportunité, qui évitera une disparation potentielle de RCF en Belgique lors de l’arrêt de la FM si nous n’avons pas obtenu de réseau DAB+, nécessite des moyens financiers importants.

Nous comptons donc sur votre soutien et votre aide. Quelle que soit la hauteur de votre don, il contribuera à poursuivre notre mission d’informer sur la vie de l’Eglise, de porter des regards chrétiens sur l’actualité et d’annoncer cette Bonne nouvelle reçue il y a deux mille ans qui reste toujours d’une actualité brûlante.

Soyez-en remerciés.

Jean-Jacques DURRÉ, Cathobel.

Qu’est-ce que le DAB+ ?

Cette technologie qui permet d’écouter la radio en numérique partout, gratuitement et sans abonnement internet. Le DAB+ est en quelque sorte l’équivalent numérique de la FM, mais en mieux et en plus fort.

Le DAB+ propose de nombreux avantages. Ainsi, l’offre de programmes est plus étendue et plus variée qu’en FM. Le DAB+ permet plus de contenus multimédias: des informations complémentaires sur le programme en cours diffusées sous forme de textes et/ou d’images. En fonction de la chaîne radio, vous pouvez voir le nom de l’émission, de l’animateur, sa photo, le titre et la pochette du disque diffusé, ou encore par exemple des informations trafic et météo en temps réel. La technologie digitale offre un plus grand confort d’écoute grâce à une réception sans interférences, en particulier en voiture. Enfin, la diffusion en DAB+ est plus respectueuse de l’environnement et de la santé, consomme moins d’électricité, nécessite moins d’antennes et génère moins de rayonnement électromagnétique que la FM.

A noter que la FM sera remplacée dans quelques années par le DAB+. Dès lors, les radios n’ayant pas obtenu de réseau DAB+ disparaîtront. Voilà pourquoi RCF en Belgique compte sur vous.