88e saison des Grandes Conférences Catholiques à Bruxelles

Publié le vendredi 19 octobre 2018

Comme chaque année, les  présentent un programme de haute qualité pour la saison 2018-2019, avec sept conférenciers d’horizons divers. Toutes les conférences débutent à 20h30, au «Square-Brussels Meeting Centre», dénomination actuelle du Palais des Congrès de Bruxelles, situé au Mont des Arts à Bruxelles. A noter que les deux premières conférences de la saison, se tiendront dans la salle « Henry le Bœuf » du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, rue Ravenstein 23, pour des raisons d’organisation.

Cette 88e édition des Grandes Conférences Catholiques débutera en octobre pour se terminer en février 2019. Les orateurs qui s’exprimeront à la tribune sont variés. L’astronaute français Thomas Pesquet ouvrira la saison le 22 octobre, tandis que le cardinal congolais Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa et membre du conseil qui épaule le pape François dans la réforme de la Curie, sera le dernier orateur à s’exprimer le 25 février 2019. Rappelons que Thomas Pesquet a effectué une mission de six mois au sein de la Station spatiale internationale, de novembre 2016 à juin 2017. Durant cette mission intitulée « Proxima », fruit des projets spatiaux menés par une vingtaine de pays européen et coordonnés par l’Agence spatiale européenne l’astronaute a mené 62 expériences scientifiques et effectué plusieurs sorties hors de la station. Il partagera son expérience avec le public.

Michel Barnier, négociateur en chef de la Commission européenne dans le cadre des négociations du Brexit (en octobre si un accord est trouvé) lui succèdera à la tribune le 5 novembre, pour aborder les grands enjeux européens en soulignant l’importance d’une unité des membres de l’Union européenne, face à un monde aux défis multiples. Le 19 novembre, la tribune des GCC accueillera le neurologue Steven Laureys, professeur à l’Université de Liège, honoré récemment du prestigieux prix Francqui et lauréat de nombreux prix scientifiques internationaux. Il est considéré comme l’un des meilleurs spécialistes mondiaux de la problématique des états de conscience altérés et de comas.

La dernière conférence de 2018 sera consacrée à l’histoire de la Première guerre mondiale, cent ans après la signature de l’armistice en 1918. C’est l’historien Jay Winter, professeur à la Yale University (USA) et auteur de plusieurs ouvrages de référence sur la « Grande Guerre », qui parlera de l’histoire de celle-ci.

2019 débutera par l’Italie, au travers de l’expérience de l’ancien Premier ministre Enrico Letta, actuel président de l’Institut Jacques Delors. Elle aura lieu le 28 janvier 2019 et portera sur son mandat à la Présidence du Conseil italien, durant lequel il a dû affronter les heures tourmentées de la crise de l’euro et de celle des migrants.

Ensuite, Sylvie Germain, écrivain et essayiste, viendra la 4 février, pour dialoguer avec l’abbé Gabriel Ringlet. Le titre de leur conférence sera « Eloge de l’inconnaissance ».

La saison 2018-2019 s’achèvera le 25 février avec le cardinal-archevêque de Kinshasa, Laurent Monsengwo qui évoquera la situation de son pays autour du thème « Quel avenir pour le Congo ? ».

Depuis 1931, les Grandes Conférences Catholiques poursuivent la même ambition : faire entendre la parole d’hommes et de femmes qui marquent leur époque, dans leurs domaines respectifs ; participer à développer à Bruxelles, capitale de l’Europe et de la Belgique, un lieu d’échange et de rayonnement intellectuels.

J.J.D.

Découvrez le programme détaillé sur le site des Grandes Conférences Catholiques, en cliquant ici.