Après le succès du “Bal des folles“, on attendait Victoria Mas au tournant et c’est peu dire que “Le Miracle“, son second roman vaut la lecture. On retrouve une ambiance mystico-spirituelle qui plonge cette fois le lecteur au large des côtes bretonnes et de Roscoff, sur l’île de Batz. C’est ici que vit la très catholique famille Bourdieu venue s’installer ici pour tenter d’améliorer la santé de leur petite Julia, asthmatique, son frère Hugo, seize ans, incompris par son père, et passionné d’astronomie. Hugo tisse des liens avec son voisin Isaac, un ado orphelin sensible et solitaire, vivant reclus.

Mystérieuse Bretagne

Le pitch: religieuse chez les Filles de la Charité, sœur Anne reçoit une singulière prophétie, la Vierge lui apparaîtra en Bretagne où elle sera envoyée en mission sur une île du Nord Finistère. Là, Anne découvre qu’un adolescent prétend avoir eu la vision qu’on lui avait prédite.

Pour peu qu’on connaisse la région, on apprécie d’abord la restitution parfaite du climat local qui donne vie à ce roman d’atmosphère où l’histoire a pour décor des paysages côtiers de fin du monde. Les expressions locales, la ferveur d’une religion encore prégnante, les légendes, superstitions, tout ici respire l’air breton.

Au fil des pages, les relations entre les personnages évoluent, se rejoignent, les blessures refont surface, et quand les éléments s’en mêlent le drame est inévitable. L’auteur signe ici un roman polyphonique axé sur l’apparition mariale à travers une écriture sophistiquée et une découpe déroutante en trois parties distinctes (Une religieuse, Un voyant et Un miracle). Accrochez-vous, et si la prophétie se réalisait?

Dans une ambiance plus mystérieuse encore que celui du Bal des Folles, “Le miracle” est un roman envoutant dans un style dont le souci du détail rend le récit une fois encore un peu fou mais plausible.

Régine KERZMANN