Chargement Évènements

Philosophie et Religion, UNamur : «La théodicée est-elle possible à partir de la phénoménologie matérielle de Michel Henry?»

4 décembre à 18 h 00 - 20 h 00
Catégories :

par Andreas Lind (UNamur).

Normalement, quand nous entendons parler de « théodicée », nous pensons à la discipline qui cherche à justificer Dieu face à la réalité que le mal et la souffrrance constituent dans le monde.
Cependant, en opposant la phénoménologie de la vie à celle du monde, Michel Henry montre comment la souffrrance implique une sorte de phénoménalité préalable à toutes les questions posées dans l’horizon du monde. À partir de la phénoménalité de l’auto-affrection de la vie, la souffrrance apparaît, non plus comme la conséquence d’une réalité extérieure à elle, mais plutôt comme la condition de toute l’épreuve affrective, y compris de la joie. Ce faisant, Michel Henry opère un déplacement radical de la manière de rendre sens au phénomène de la souffrrance.

Détails

Date :
4 décembre
Heure :
 18 h 00 - 20 h 00

Lieu

Faculté de Lettres, rue Grafé 1
Namur, 5000 Belgique