Chargement Évènements

Saint-Jacques-sur-Coudenberg (Bxl): « Le monde orthodoxe et le rôle du successeur de Pierre »

14 octobre à 14 h 30
Catégories :

Une conférence que la section des diocèses francophones de l’association Pro Petri SedeCette conférence sera donnée par le Professeur Antoine Arjakovsky, Co-directeur du département de recherche Politique et Religions au Collège des Bernardins à Paris, et elle aura pour thème : « Le monde orthodoxe et le rôle du successeur de Pierre ». Elle sera suivie d’une prière œcuménique coprésidée par Monsieur l’Abbé Claude Castiau, Doyen de la Cathédrale Saints-Michel-et-Gudule et le Père Evangelos Psallas, Protopresbytre du Trône Œcuménique de Belgique.

Le monde orthodoxe et le rôle du successeur de Pierre

Le monde orthodoxe et le monde catholique se sont séparés formellement en 1054, les orthodoxes (« d’opinion juste ») voulant maintenir intact un héritage de foi qu’ils jugeaient en danger de déviation dans l’Eglise « catholique » (ou universelle) d’occident. Malgré une tentative presque réussie de réconciliation au Concile de Florence en 1439, les deux « poumons de l’Eglise », selon l’expression de Saint Jean-Paul II, n’ont jamais réussi par la suite à se réconcilier pleinement. Le dialogue œcuménique qui cherche à surmonter cette séparation a pris une force nouvelle depuis le Concile Vatican II (de 1962 à 1965) et la rencontre entre le Pape Paul VI et le patriarche de Constantinople Athënagoras en 1965 qui a officiellement levé les excommunications mutuelles entre les deux Eglises.

Cinquante ans plus tard, le dialogue s’est fortement approfondi et enrichi mais « la pleine communion » n’est pas encore rétablie. Parmi les points difficiles à résoudre pour parvenir à l’unité complète figure la question du rôle du successeur de l’Apôtre Pierre, appelé par le Christ à « soutenir ses frères dans la foi », mais dont l’action au cours de l’histoire a été quelquefois perçue en Orient plutôt comme facteur de division que comme facteur d’unité. C’est sur cette question fondamentale et l’état actuel du dialogue œcuménique avec les orthodoxes que notre conférence du mois d’octobre cherchera à faire le point.

Notre conférencier sera le professeur Antoine Arjakovsky, Co-directeur du département de recherche Politique et Religions au Collège des Bernardins à Paris. Historien français de religion orthodoxe, il s’est spécialisé dans l’analyse de l’orthodoxie et de son chemin vers l’œcuménisme. Petit-fils de grands parents venus de Crimée et professeur à l’université gréco-catholique de Lviv en Ukraine, il propose une vision du problème marquée par sa foi de chrétien orthodoxe et par le recul scientifique de sa profession d’historien français.

Information sur Pro Petri Sede asbl

Détails

Date :
14 octobre
Heure :
14 h 30

Lieu

Place Royale / Impasse du Borgendael 1
Bruxelles, 1000 Belgique
Téléphone :
02 502 18 25