M. le Chanoine Roger Dutilleul, né à Ganshoven le 20 janvier 1927 et ordonné en 1952 à Liège, est décédé le mardi 9 mars en matinée à l’âge de 94 ans.

L’Eucharistie des funérailles sera célébrée par le chanoine Lambert Wers le lundi 15 mars à 10h30 en la cathédrale Saint-Paul à Liège avec un maximum de 50 personnes selon les consignes sanitaires en vigueur depuis lundi 8 mars 2021.

En union de prière, nous confions M. le Chanoine Dutilleul au Père.

Pour le diocèse de Liège
Carmelina VOLPE

Mémoire du chanoine Roger Dutilleul

Roger est né à Ganshoren le 20 janvier 1927, il a été ordonné prêtre dans la cathédrale de Liège le 20 juillet 1952 ; il est décédé ce 9 mars 2021.

Roger a fait preuve d’un zèle apostolique exceptionnel. Il a été vicaire à Saint-Christophe à Liège de 1952 à 1958, puis à Notre-Dame de Huy, de 1958 à 1964.  Après un ministère de curé à Stockay-Saint-Georges de 1964 à 1971, il est nommé Notre-Dame du Rosaire à Sclessin de 1971 à 1976 puis à Kemexhe de 1976 à 1988. Pendant ces années il a développé une expertise exceptionnelle en matière de médias. C’est ainsi qu’il a été un des premiers responsables du Service de Presse du diocèse de Liège de 1976 à 1988, et, à ce titre, membre de la Commission interdiocésaine des médias. Il a été co-fondateur et président de la Fédération interdiocésaine des Bibliothèques et bibliothécaires catholiques. Il était dès lors membre de Conseil supérieur de la lecture publique. Il a été aussi administrateur de RTC (Radio-Télévision-Culture), la télévision régionale liégeoise. Il avait une longueur d’avance sur beaucoup d’autres en matière de pastorale.

De 1985 à 1988, il a été doyen de Horion-Hozémont, puis de 1988 à 1995, doyen de Seraing. Dans toutes ces activités, Roger Dutilleul a déployé une énergie remarquable et un dévouement sans faille. Il était à la pointe de l’actualité, tout en gardant sa sérénité habituelle et sa foi profonde. En 1995, il est nommé chanoine à la cathédrale ; et en 1999, il est élu doyen du chapitre de la cathédrale, poste qu’il occupera jusqu’en 2004 pour devenir émérite, tout en assumant ses fonctions liturgiques et administratives dans le chapitre. Il accède à la pension en 2017. Dans son ministère il créait la convivialité et faisait attention aux défavorisés. Il se distinguait par sa cordialité et sa capacité à mettre des gens en route. Il était boute-en-train et communicatif. Le diocèse lui marque toute sa reconnaissance et sa gratitude.

+ Jean-Pierre Delville, évêque de Liège