Né le 05.11.1929, ordonné prêtre Fidei Donum le 17.12.1955 à Liège, l’abbé André de Beer de Laer est décédé ce vendredi 24 janvier 2020 à l’âge de 90 ans.

Il était hospitalisé depuis quelques jours suite à des problèmes respiratoires. Son église, où il a travaillé et à côté de laquelle il vivait, a été totalement détruite par le feu mercredi matin.

Ainsi se termine une histoire de grand engagement pleine de fruits de notre diocèse au Chili et en particulier sur l´île de Chiloe.

Nous le confions au Seigneur par la prière.

Père Michel Coppin sds, directeur de Missio-Copal,
24 janvier 2020.

 

Mémoire de l’abbé André de BEER de LAER

J’adresse mes vives condoléances à la famille et aux amis de l’abbé André de Beer de Laer. Il est né à Liège le 5 novembre 1929, il a été ordonné prêtre le 17 décembre 1955 à Liège ; il est décédé ce 23 janvier 2020.  Ses funérailles ont été célébrées à la cathédrale d’Ancud (Chili) le 25 janvier.

Après avoir été vicaire à Sougné-Remouchamp en 1955, il a été nommé vicaire à Comblain-au-Pont en 1958, puis à Saint-Nicolas-lez-Liège en 1961 et à Ensival en 1963. Il a aussi travaillé en usine. Il a été envoyé le 8 février 1964 au Chili comme prêtre Fidei Donum, en compagnie de l’abbé Joseph Mairlot. Il s’est engagé à Chacao, dans l’archipel de Chiloé, au diocèse de San Carlos de Ancud.

À Chacao André a été chargé de la catéchèse et Joseph, des instituts d’éducation rurale. Puis il a été nommé curé. Il a alors dirigé la construction d’une nouvelle maison paroissiale.

Lorsqu’elle fut terminée, Mgr Sergio Contreras l’a affecté comme curé à la paroisse El Sagrario de Ancud. Il y accueille les mouvements tels que le JUPACH, la Légion de Marie, le Cursillo, le Catéchuménat ; il construit une vingtaine de chapelles dans les quartiers de la paroisse, ainsi qu’une nouvelle maison paroissiale. En 1974, son apostolat était décrit comme suit : orientation des populations du milieu rural formation des jeunes, soutien de 20 groupes d’ouvriers travaillant dans la chimie, engagement dans le service de bien-être social, dans la ligue antialcoolique, et dans les coopératives en vue du développement.

Après 15 années fructueuses comme curé, Mgr Juan Luis Ysern le nomme vicaire de la paroisse du Sagrario Corazón de Castro. Après trois ans, il est envoyé comme pasteur à Chonchi, où, en plus de ses fonctions habituelles, il se consacre à l’aménagement matériel et juridique des chapelles et des églises. En 2001, il retourne à la paroisse de Chacao en tant que vicaire de son compagnon de route, le père Joseph Mairlot, pour onze autres années.

À Noël 2013, l’affection et la sollicitude de son pasteur, Mgr Juan María Agurto le ramènent à Ancud, dans la paroisse d’El Sagrario, où il restera jusqu’à ses derniers jours.

André a donné le meilleur de lui-même dans son ministère de prêtre, qu’il a exercé avec souci apostolique et engagement total. J’exprime au Seigneur et devant vous tous ma reconnaissance pour son témoignage de foi, pour son sens du service, son ministère dans l’Église du Chili et son sens de l’amitié envers ses frères et sœurs.

† Jean-Pierre Delville, évêque de Liège
1er février 2020