Marie Hendrickx, auxiliaire de l’Apostolat, Docteur en Théologie, née à Ableiges (France) le 26 juin 1953 et endormie dans la mort, dans l’attente de la résurrection, réconfortée par les sacrements de l’Eglise, le 16 août 2020.

La messe d’au revoir et d’action de grâce a été célébrée en l’église Saint-François à Louvain-la-Neuve le vendredi 21 août 2020 à 10 heures.

2020-08-21 Faire part du décès de Marie HENDRICKX

Mémoire de Marie Hendrickx

Née en 1953, elle est la seconde d’une famille de 11 enfants et elle passe sa jeunesse à s’occuper de ses frères et sœurs pour soulager sa maman. Après des études de Communication Sociale sanctionnées par une maîtrise, lui permettant d’aborder la profession de journaliste, elle s’oriente vers la théologie dont elle acquiert un doctorat à l’Université de Louvain avec la note maximale. Chemin faisant, elle obtient une licence de philosophie dans la même université, tout en collaborant avec un de ses professeurs, l’abbé Michel Schooyans.
Dans l’attente du poste d’enseignante qui lui est destiné, elle poursuit des études de théologie morale à Milan. C’est là que lui est confiée la tâche de relecture de la lettre apostolique « Mulieris dignitatem », du pape Jean-Paul II. Lors de la promulgation de cette lettre en 1988, elle est chargée de sa présentation à la presse. C’est alors qu’elle est remarquée par le Cardinal Ratzinger, futur Benoît XVI, qui lui demande de travailler avec lui au sein de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Rapidement elle rejoint le Vatican comme conseiller pour la morale. Elle y travaille pendant près de dix-huit ans. Elle occupe ainsi au Vatican une place rarement attribuée à une femme dans un milieu essentiellement masculin. En 1997, elle s’engage au sein des Auxiliaires de l’Apostolat. Malheureusement la maladie la contraint il y a quelques années à rejoindre la Belgique pour prendre une retraite anticipée. Pendant de longs mois, elle voit sa santé décliner et offre sa souffrance dans la prière. Elle décède le 16 août 2020. Sa modestie et la discrétion qui entourait ses fonctions ne lui ont pas ouvert l’audience du grand public. Pourtant, sa formation et son engagement l’ont placée au plus haut niveau de compétence dans l’Église sur les questions de philosophie et de théologie.

Le diocèse de Liège remet ces condoléances à la famille de Madame Marie Hendrickx, soeur de M. François Hendrickx, président du Conseil de fabrique de S.-Jean-Baptiste à Herve.