Nous venons d’apprendre le décès de Mr l’Abbé Philippe BOUVY à l’âge de 92 ans.

Né à Liège le 7 octobre 1927, ordonné à Liège le 22 juillet 1951.

Philippe BOUVY a été successivement vicaire à Jemeppe, professeur au Collège du Christ-Roi à Nyanza (Rwanda), curé à Wandre (S-Roch), à Liège (Ste-Marguerite), doyen à Montegnée et curé à Montegnée (S-Lambert) et à Grâce-Berleur, vicaire à Droixhe, curé à Ougrée (Ste-Thérèse et St-Martin) et à Renory, curé à Seraing (Christ-Ouvrier) et enfin prêtre auxiliaire dans cette même paroisse avant de rejoindre la maison de repos à Beaufays où il s’est éteint paisiblement ce jeudi 14 novembre 2029.

Ses obsèques seront célébrées en l’église du Christ-Ouvrier (au Val Potet – Place des Verriers ou rue de la Résistance 131 à 4400 Seraing) le jeudi 21 novembre à 11h.

En union de prière.

Jacques Boever, Doyen de Haute-Meuse

Mémoire de l’abbé Philippe Bouvy

J’adresse mes vives condoléances à la famille et aux amis de l’abbé Philippe Bouvy. Il est né à Liège le 7 octobre 1927, il a été ordonné prêtre le 22 juillet 1951 à Liège ; il est décédé ce 14 novembre 2019.

Après avoir été vicaire à Jemeppe en 1951, il a été envoyé en 1963 au Rwanda comme professeur au Collège ouvert par le diocèse de Liège à Nyanza au diocèse de Butare. Il y a accompli un ministère proche des pauvres dans ce pays défavorisé. De retour en Belgique, il a été nommé curé à Souverain-Wandre en 1966, puis à Sainte-Marguerite à Liège en 1970, puis doyen de Montegnée en 1974, en prenant la charge de curé de Grâce-Berleur en 1978. Après un passage à Droixhe, à Saints-Pierre-et-Paul en 1980, il est nommé curé à Ougrée en 1981, puis à la paroisse du Christ Ouvrier à Seraing en 1988, ainsi qu’au Val-S.-Lambert et à Notre-Dame de l’Assomption. En 1995, il prend sa pension, en restant prêtre auxiliaire à Seraing, avant de rejoindre la maison de repos à Beaufays en 2008.

Il a donc fréquenté toutes les périphéries de Liège ; il trouvait sa joie dans ces ministères diversifiés auprès des gens de toutes origines. Il était bienveillant, pétillant, simple et souriant. Il était toujours à l’écoute Parole de Dieu ; attentif aux des autres, il allait à l’essentiel au cours des rencontres qu’il entretenait volontiers avec les gens. Il s’engageait avec les jeunes et il a fondé deux patros, à Liège et à Jemeppe. Il était membre de la Commission diocésaine du monde ouvrier.

Philippe a donné le meilleur de lui-même dans son ministère de prêtre, qu’il a exercé avec souci apostolique et engagement total. J’exprime au Seigneur et devant vous tous ma reconnaissance pour son témoignage de foi, pour son sens du service, son ministère dans notre Eglise locale et son sens de l’amitié envers ses frères et sœurs.

Jean-Pierre Delville, évêque de Liège,
19 novembre 2019