L’abbé Maurice Tasquin, curé émérite qui résidait depuis deux ans en maison de repos à Ougrée, né à Verviers le 16 octobre 1932, est décédé le 24 juillet 2019.

« Entré au séminaire après avoir travaillé cinq ans comme aide-comptable, il a été ordonné en 1962 à l’âge de 30 ans. Son ministère, il l’a vécu essentiellement en paroisse, comme vicaire à Herstal ND, à Soumagne, à Verviers SaintRemacle puis à Ans Saint-Martin ; ensuite comme curé à Jupille Saint-Roch et encore à Andrimont. Après quatre années d’enseignement de la religion à l’IPES Verviers, il redevient vicaire à Droixhe puis à Bellaire, puis curé à Vaux-Sous-Chêvremont et enfin prêtre auxiliaire à Fexhes-Slins et Slins avant d’accéder à la retraite à 77 ans dans le presbytère des Trixhes où il a encore rendu les services que sa santé lui a permis. Une chute l’a obligé à vivre ces deux dernières années en maison de repos. Il lui arrivait de parler de sa foi avec le personnel, mais la plupart des résidents n’étaient plus à même d’avoir une conversation. Un sacré dépouillement pour un homme de coeur dont la vie a été faite de tellement de rencontres. Le nombre de visites d’anciens paroissiens qu’il recevait témoigne de l’impact qu’il a eu sur bien des générations de jeunes. » 

Abbé Jacques Boever

 

Témoignage

Natif de Verviers, il fut vicaire de la paroisse Saint Remacle dans les années 60. Sous l’autorité du Chanoine Charles ÉVELETTE, alors Doyen de Verviers, il a été un des premier à célébrer la messe « face au peuple », en plein Concile Vatican II.
Je me souviens avoir servi la messe à cette époque : on récitait encore les prières au pied d’autel en latin, puis la messe se déroulait face au peuple, sur un tout nouvel autel, installé par le Doyen ÉVELETTE. Encore une page d’histoire qui se tourne pour moi, me rappelant mes jeunes années comme acolyte… Cela devait être en 1966 ou 67.
Il fut ensuite curé de la paroisse de Renoupré, dépendant du Doyenné de Verviers, mais sur la Commune de Dison, n’existant plus aujourd’hui. Par la suite, il quitta Verviers et devint prêtre ouvrier : exerçant pendant plusieurs années, le métier de mécanicien automobile dans un garage.

Jean-René THONARDFabrique d’Église de Saint Remacle à Verviers

 

 

 

.