Abbé Roger NGAY MAWAWELE

Monsieur l’abbé Roger Ngay Mawawele né à Mbongi (RDC) le 24 novembre 1945, ordonné à Mateko (RDC) le 6 août 1972 est décédé ce 4 décembre 2017 à Herstal.

Il a exercé la fonction de vicaire à Saint-Nicolas et Saint-Hubert (ex-Tilleur) de 1978 à 1984, et était vicaire à l’église Saint-Lambert entre 1984 et 1988 dans l’Unité pastorale Notre-Dame et Saint-Lambert Herstal et aumônier à Saint-Jean entre 2000 et 2004 et à Saint-Christophe entre 2004 et 2010. Il s’était installé définitivement à Herstal en 2010.

 

Pfarrer Hermann BROUWERS

Herman Brouwers wurde am 20. Januar 1929 in Moresnet geboren und am 8. Dezember 1957 in Dolhain zum Priester geweiht. Er verstarb am 5. November 2017 in der St. Joseph-Klinik in St. Vith. Herman war von 1957 bis 1965 Pfarrer in der Kirche Saint-Hubert in Lüttich. Zwischen 1965 und 1994 war er Militärseelsorger. Herman Brouwers war seit 1982 Ritter des Leopold-Ordens.

Hermann Brouwers war kein Mann für die Zukunft. Er verstand die Umwälzungen in unserer Welt und in unserer Kirche kaum. Er war ein Mensch für die Werte der Tradition in Welt und Kirche. In diesem Sinne war er ein heiligmässiger Priester. Er ist bis zu seinem Tod, 60 Jahre lang, in diesem Amt geblieben. Er verstand nicht, wie ein Priester in Pension gehen konnte. Als Priester spendete er gerne die Sakramente und feierte so oft als eben möglich die Eucharistie.

Er begleitete so gut wie möglich die ihm anvertrauten Christen. Als junger Kaplan sah er, wie sich die Jugend von der Kirche entfernte. Um bei und mit ihnen zu sein, rief er den Motorradclub ins Leben. Das war für ihn keine Freizeitbeschäftigung, sondern ein pastorales Projekt. Er mobilisierte die Laien für den Pfarrdienst und teilte ihr tägliches Leben. Seine Reisetätigkeiten in seinen Gemeinschaften waren Ansporn und Träger des kirchlichen Einsatzes.

In der Weihnachtszeit baute er in seinen Kirchen eine große und wunderbare Krippe, durch die er die Tiefe seiner Seele sprechen ließ. Hermann ist zeit seines Lebens ein tief gläubiger Mensch und ein guter Priester gewesen. Gott wird ihn freudevoll empfangen haben.

Karl Gatzweiler

Mlle Gemma KIM

Mademoiselle Gemma Kim, Servante de la Vierge des Pauvres de Banneux, née le 18 mars 1933 à Pouan Koun Junpunk, est entrée dans la Joie de Dieu le 30 octobre 2017.

Selon les vœux de Gemma, les personnes qui souhaitent lui témoigner leur sympathie peuvent verser un don au Sanctuaire de Banneux (BE29 3480 6305 0064 – Bic : BBRUBEBB) avec la communication : en mémoire de Gemma Kim.

 

Père Paul DELBRASSINE

Le Père Paul DELBRASSINE, né 25 janvier 1929 à Stembert, ordonné à Diest le 25 juillet 1953, est subitement décédé le mardi 10 octobre 2017 en soirée à Hannut.

(…) En tant que militaire, son père faisait son service à Diest. Là, le jeune Paul a fait connaissance de l’ordre des Croisiers, dans lequel il entrera en été 1946 et où il a fait sa profession de foi le 28 août 1947. À la fin de ses années d’études, il a été ordonné prêtre.

En 1957, à l’Université Catholique de Louvain, il obtint la licence de pédagogie et partit en octobre de cette même année au Vicariat apostolique du Congo pour travailler dans l’enseignement catholique. Peu de temps après l’indépendance du Congo, Paul a eu des difficultés majeures avec les nouveaux dirigeants dans la région jusqu’au point où il devait craindre d’être exécuté. Pourtant, jusqu’au milieu de 1964, Paul est resté au Congo. Il était en congé en Belgique lorsque la rébellion avait atteint la Province de l’Est en août 1964. Après le meurtre de 25 frères, il est retourné au Congo. En été 1965, il succédait à Theo de Jong comme pasteur et administrateur de Genenbos-Kwaadmechelen, où plusieurs autres frères de la communauté de Diest avaient déjà apporté leur aide. Il y a également reçu un emploi à temps partiel en tant que professeur de religion.

(…) De 1986 à 1993, il a été premier maître novice et recteur du novice pour les candidats francophones à Avin (Hannut). Puis il est retourné à Hasselt pour être pasteur de la paroisse Sainte-Croix. Il est resté actif jusqu’à ce que les Croisiers quittent Hasselt, puis a temporairement déménagé à Diest pour rejoindre finalement la communauté de Hannut.

Joe Op de Kamp o.s.c.

Père Pierre FOURMAN

Le Père Pierre Fourman, Oblat de Marie Immaculée, est né à Montzen le 15 mai 1930 et décédé à Verviers le 3 octobre 2017. Au cours de sa vie il a fait ses humanités au Juniorat des Oblats à Dampicourt, son noviciat à Korbeek-lo, son grand séminaire à Velaines (Tournai). Ordonné prêtre en 1955, il est envoyé au collège Notre Dame à Gemmenich.

Là-bas il sera économe de la communauté et du collège. Il a été également supérieur de la communauté, vicaire à Lontzen-Busch et aumônier de la clinique Saint-Joseph à Moresnet. Toute sa vie il a été fidèle à la devise des Oblats : « Il m’a envoyé évangéliser les pauvres ». Qu’il repose en paix auprès de Celui qu’il a servi tout au long de ces années !

Père Albert Buchet omi

Abbé Joseph GOOR

Monsieur l’Abbé Joseph GOOR est né à Limbourg le 3 février 1937 et a été ordonné à Leuven en 1964. Il a été vicaire à Herstal entre 1964 et 1966 et est ensuite entré au collège d’Amérique Latine de Leuven pour partir au Venezuela comme prêtre Fidei Donum. Il y a vécu depuis et y est décédé ce 1er octobre 2017 à Mérida.

Suite à un accident dans sa vieille jeep dans laquelle la direction était cassée, le père José est décédé dans la nuit du dimanche 1er octobre. Avec son chapeau de paille et sa canne, il ressemblait à un explorateur paysan, surtout dans les champs méridiens qui bordent Tovar, où il a vécu pendant les dernières quarante années. Après ses études à Louvain, il a obtenu son baccalauréat en catéchèse, et des années plus tard à Caracas, celui d’un programmeur informatique dans différentes langues ; ce qui a facilité son travail pédagogique et catéchétique dans l’exercice de son ministère sacerdotal.

Pendant ses cinq premières années en tant que prêtre, il était vicaire à Herstal (1964-1966), puis prêtre dominical au Limbourg (1966-1969) avant de rejoindre le groupe des prêtres belges qui travaillaient à Caracas (1969-1970). De 1970 à 1979, il a été affecté à la paroisse de La Vega de Petare. Dès lors, il est venu à Mérida, tomber amoureux de la terre des Mocotíes. Affecté à Notre-Dame de Regla, des années plus tard pasteur de Notre-Dame du perpétuel Secours à Sabaneta, Tovar ; mais son identification avec les paysans de la région l’ont amené à répondre à ces communautés en centrant son service apostolique dans le village de San Pedro.

Sa passion pour la catéchèse, pour laquelle il avait une grande affinité, l’a fait publier de nombreux catéchismes, des images et des dessins de sa propre plume avec une énorme capacité d’adaptation à la langue et aux coutumes des habitants de cette région. Sérieux et exigeant, ponctuel et constant, il a gagné l’affection du peuple andin.

Le clergé du Méridien l’a reconnu comme un des siens. À Radio Occidente, il n’a pas manqué son programme de Méridien hebdomadaire. Je témoigne de son amour pour les pauvres. Que le bon et miséricordieux Seigneur, avec Marie Très Sainte, le reçoive dans les demeures éternelles !

Cardinal Baltazar Porras Cardozo