Félix DABOMPREZ, diacre

Félix Dabomprez est né le 22 novembre 1936 et est décédé à Hermalle-sous-Huy le 1er décembre 2019. Il a été ordonné diacre à Liège le 14 septembre 1991. Il a été inséré dans le secteur pastoral d’Engis et y a servi comme diacre durant toute sa vie. Il manifestait partout sa sociabilité et sa joie.

« Félix était un diacre répondant à l’adage « le bruit ne fait pas de bien le bien ne fait pas de bruit ». Depuis son ordination le 14 septembre 1991 par Mgr Houssiau à Liège, tout au long de son service de diacre, il a rendu service dans son secteur d’Engis, à la paroisse Saint-Pierre, autour de lui, discrètement, mais fidèlement. L’union avec son épouse, le service de sa famille, de ses proches, de son entourage, tout cela se trouvait réuni.
Ce que nous retiendrons de lui, avec émotion, c’est ce petit mot qu’il nous envoyait, lors des retraites, pour déplorer son absence : il nous disait qu’avec Monique, ils étaient en union avec nous. Fidèlement, il l’a fait, toutes les fois où ils n’ont plus pu venir nous retrouver, et cela nous faisait chaud au cœur. »

Henri Thimister, diacre

Abbé Philippe THIRY

Philippe Thiry est né à Grand-Halleux le 5 janvier 1949, il a été ordonné prêtre le 30 mai 1975 à Liège ; il est décédé ce 28 décembre 2019 à Verviers.

Il a commencé ses études de philosophie à Leuven en 1967. Après avoir accompli son baccalauréat en théologie, il a repris l’étude de la philosophie à l’UCL et rédigé un mémoire de licence en 1978. Le promoteur en était le célèbre professeur Jean Ladrière, avec qui il soutiendra aussi en 1984 sa thèse de doctorat en Philosophie et Lettres. De 1982 à 1991, il a été professeur de philosophie au Séminaire de Namur. Il a exercé la charge de président du Séminaire Saint-Paul à Louvain-la-Neuve durant l’année 1991-1992. Il a été nommé chargé de cours à l’UCL en 1991, ainsi qu’aux Facultés ND de la Paix à Namur en 1992.

Il s’est alors consacré entièrement à l’enseignement de la philosophie, une tâche qu’il adorait et qu’il accomplissait avec brio. Il a publié en 1993 Notions de logique. En en 1996 son ouvrage de référence, intitulé : L’existence de Dieu : les arguments de l’agnosticisme, de l’athéisme et du théisme. En 1998, il publiait Hegel et le droit. Pour l’ISCP de Liège, il a donné un cours sur Les théories du mouvement. Après sa retraite de l’enseignement supérieur en 2014, il a donné cours au monastère de Wavreumont, au Séminaire de Namur et au CDF à Liège, en particulier sur le philosophe Paul Ricoeur.

À côté de ses activités académiques, l’abbé Thiry s’engageait comme prêtre de paroisse : il a été vicaire dominical à Pepinster en 1976, puis à Verviers St-Joseph, de 1977 à 1980. Il a été vicaire à Marie-Médiatrice à Verviers de 1980 à 1984 ; puis desservant à Manaihant-Battice et Bruyères-Battice de 1984 à 1992. Ces dernières années, il officiait dans l’UP de Sart-Jalhay.

Pour se distraire de ses études très sérieuses, Philippe s’était spécialisé en magie.

« Je suis dans l’action de grâce pour tout ce que Philippe a pu partager comme prêtre de notre diocèse et je suis dans la tristesse de perdre un ami, un confrère et un excellent pédagogue. Philippe avait une intelligence profonde, un tempérament convivial, un humour omniprésent. »

† Jean-Pierre Delville, évêque de Liège

Abbé André de BEER de LAER

Né le 5 novembre 1929, ordonné prêtre Fidei Donum le 17 décembre 1955 à Liège, l’abbé André de Beer de Laer est décédé ce 23 janvier 2020 à l’âge de 90 ans. Ses funérailles ont été célébrées à la cathédrale d’Ancud (Chili) le 25 janvier.

Après avoir été vicaire à Sougné-Remouchamp en 1955, il a été nommé vicaire à Comblain-au-Pont en 1958, puis à Saint-Nicolas-lez-Liège en 1961 et à Ensival en 1963. Il a aussi travaillé en usine. Il a été envoyé le 8 février 1964 au Chili comme prêtre Fidei Donum. Il s’est engagé à Chacao, dans l’archipel de Chiloé, au diocèse de San Carlos de Ancud. Il a d’abord été chargé de la catéchèse avant d’être nommé curé. Il a alors dirigé la construction d’une nouvelle maison paroissiale.

Lorsqu’elle fut terminée, l’évêque du lieu l’a affecté comme curé à la paroisse El Sagrario de Ancud. Il y accueille les mouvements tels que le JUPACH, la Légion de Marie, le Cursillo, le Catéchuménat ; il construit une vingtaine de chapelles dans les quartiers de la paroisse, ainsi qu’une nouvelle maison paroissiale. Il s’engage dans l’orientation des populations du milieu rural, dans la formation des jeunes, le soutien de 20 groupes d’ouvriers travaillant dans la chimie, dans le service de bien-être social, dans la ligue antialcoolique, et dans les coopératives en vue du développement.

Après 15 années fructueuses comme curé, il est nommé vicaire de la paroisse du Sagrario Corazón de Castro. Après trois ans, il est envoyé comme pasteur à Chonchi, où, en plus de ses fonctions habituelles, il se consacre à l’aménagement matériel et juridique des chapelles et des églises. En 2001, il retourne à la paroisse de Chacao en tant que vicaire, pour onze autres années. À Noël 2013, il revient à Ancud, dans la paroisse d’El Sagrario, où il restera jusqu’à ses derniers jours.

« André a donné le meilleur de lui-même dans son ministère de prêtre, qu’il a exercé avec souci apostolique et engagement total. »

† Jean-Pierre Delville, évêque de Liège