Message aux personnes âgées du diocèse de Liège
pour la f
ête de Pâques :

 Aidez-nous à construire un monde meilleur !

 

© arno-smit-sKJ7zSylUao-unsplash

Chers Frères et Sœurs ainés,

Recevez mes meilleurs vœux de bonne fête de Pâques !

Oui, Pâques est arrivé ! Les cerisiers sont en fleurs ! C’est le printemps ! Un jour, viendront les fruits ! C’est le triomphe de la vie ! Recevez ce brin de fleur de cerisier comme cadeau de Pâques !

Pourtant le carême a été très éprouvant. Les quarante jours de carême sont devenus des jours de quarantaine, d’isolement et de mise à l’écart. Vous l’avez vécu durement, que vous soyez dans votre maison ou en maison de repos. Les visites sont interdites ! Finis les sourires des visiteurs et les petits bisous échangés. On se sent abandonné.

Et puis, il y a cette menace invisible du coronavirus. On doit se protéger contre les contacts, on a peur de rencontrer quelqu’un. Le personnel soignant doit se dévouer plus que d’habitude. Enfin certains d’entre vous ont attrapé la maladie. Ils en souffrent, ils sont parfois hospitalisés ; certains sont décédés, peut-être dans votre entourage. Tout cela nous met le moral à plat.

Je comprends que vous ayez peur. Mais ne laissons pas la peur gagner et prendre le contrôle de notre vie intérieure et spirituelle. Lors de la Prière en temps d’épidémie sur le parvis de la basilique Saint-Pierre, le 27 mars 2020, le pape François, commentant le passage d’évangile de la tempête sur le lac, l’a répété : « N’ayez pas peur » (Mt 28,5).

Donc, ne vous laissez pas abattre ! Il faut aussi résister à l’épidémie ! Pour cela, il faut continuer à montrer de la tendresse et de l’amitié à ceux qu’on peut rencontrer. Vous pouvez prier pour ceux qui vous soignent et qui vous entourent, pour ceux de votre famille et ceux qui vous rendent visite amicalement ou qui trouvent un autre moyen pour vous témoigner leur attention, par un coup de fil, un courrier, un SMS, un message. La prière ouvre la porte à l’action de Dieu dans les cœurs. Elle nous unit dans une communion invisible.

Jésus ressuscité avait dit aux femmes qui visitaient son tombeau (Mt 28,10) : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. » Donc Jésus annonce qu’il retrouvera ses disciples en Galilée, là où il avait passé sa jeunesse et commencé sa mission.

Alors, nous aussi, découvrons Jésus vivant dans nos Galilée d’ici : l’Ardenne, la Hesbaye, le Condroz, Ostbelgien, le Pays de Herve, Liège, Verviers, Huy et toutes nos villes. Jésus nous retrouve au cœur de notre vie quotidienne, à la lumière de toute notre histoire personnelle, depuis notre jeunesse jusqu’aujourd’hui. Les disciples de Jésus ont donc retrouvé Jésus en Galilée et il leur a dit : « Allez ! De toutes les nations, faites des disciples (…). Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28,19).

Oui, chers Frères et Sœurs aînés, Jésus est avec vous tous les jours ! Sa vie se communique à nous. Car pour Jésus, chaque vie a sa valeur. Chacun de vous compte à ses yeux. La faiblesse et la fragilité sont aussi des atouts : car elles incitent à la solidarité et à l’amour. Vous qui avez une grande expérience, partagez-la autour de vous et témoignez de votre foi ! Les jeunes ont besoin de votre présence. Vous avez une sagesse de vie : elle nous aidera à construire le monde de demain après cette crise du coronavirus. C’est pourquoi, je prie pour chacun d’entre vous ! Je pense à chacun de vous, même si je ne vous connais pas personnellement ! Recevez la joie de Pâques ! Recevez la foi en la vie, qui est plus forte que la mort.

Aidez-nous à construire un monde meilleur !

Liège, 8 avril 2020

† Jean-Pierre Delville,
Evêque de Liège