Homélie de la messe de suffrage pour le chanoine Karl Gatzweiler
Cathédrale de Liège, 19 août 2020

Jean-Pierre Delville, évêque de Liège

 

Chers Frères et Sœurs,

Je m’associe totalement à ce que Mgr Albert Houssiau a écrit au sujet du chanoine Karl Gatzweiler. C’est d’ailleurs en écho à la passion de Karl envers l’Écriture sainte que nous avons choisi pour cette célébration l’évangile de la résurrection de Lazare et le passage de la lettre de Paul à Timothée sur la résurrection du Christ, prélude à notre résurrection. En effet, Karl Gatzweiler avait écrit un livre sur « La résurrection du Christ et des chrétiens », paru à Huy en 1970. Il cherchait dans les Écritures le sens de la vie et de la destinée humaine. Il écrivait récemment dans un message faisant le bilan de sa vie : « Comme professeur, j’ai essayé d’éveiller les communautés à la lecture de la Bible et à sa compréhension. » Sa passion pour l’Écriture sainte a rayonné de sa personnalité durant toute sa vie et a sous-tendu toute son activité apostolique. Depuis ses études jusqu’à son éméritat, jamais il n’a cessé d’enseigner la Bible, et spécialement les évangiles, dans des cours, des sessions, des conférences ou des réunions. Son grand art était celui de la conférence pour un large public. Grâce à des auditeurs attentionnés, 380 conférences ont été enregistrées sur cassette audio et sont mises à la disposition du public à la bibliothèque du Séminaire. C’est ainsi que Karl Gatzweiler a véritablement formé le diocèse de Liège à lire la Bible, à la goûter et à s’en inspirer.

Par la Bible, nous rejoignons Dieu. C’est ce que Karl Gatzweiler a voulu vivre. Il écrivait dans son message de fin de vie : « Je suis catholique, je suis un homme qui croit au Christ. Je crois que Dieu se révèle en Jésus-Christ. Par l’Esprit, Jésus est au milieu de nous, il habite en nous. Telle était ma foi quand j’ai été ordonné prêtre il y a 63 ans, telle est ma foi aujourd’hui au Marienheim de Raeren, où je réside au soir de ma vie. »

Cette foi au Christ est ancrée dans l’Écriture. Karl rejoignait saint Paul quand celui-ci écrivait à Timothée : « Souviens-toi de Jésus-Christ, ressuscité d’entre les morts : voilà mon évangile » (2 Tim 2,8). Cette confiance en Jésus-Christ vivant, Karl Gatzweiler la vivait personnellement. Dans notre diocèse, cette foi a été transmise depuis le 4e siècle et s’est transmise jusqu’aujourd’hui, grâce à des personnes de la trempe de Karl. Seize siècles de transmission de la foi dans nos régions, vingt siècles depuis l’époque de Jésus. Comme dit saint Paul : « on n’enchaîne pas la Parole de Dieu » (2 Tim 2,9). Et Paul ajoute : « Voici une parole digne de foi : si nous sommes morts avec lui, le Christ, avec lui nous vivrons » (2 Tim 2, 11). Cette assurance de la vie éternelle, Paul la proclame. Jésus lui même l’avait dit à Marthe et Marie, lors de la mort de leur frère Lazare : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais » (Jn 11, 25-26).

Animé par cette foi, Karl a fait preuve d’un engagement exceptionnel au service du diocèse de Liège, où il était unanimement apprécié. Comme vicaire général de Mgr Albert Houssiau, l’abbé Gatzweiler va exceller par sa foi profonde, sa sensibilité humaine, sa capacité d’organisation, son sens de l’Église et ses qualités de prédicateur. Il contribuera activement à mettre sur pied des Secteurs pastoraux, les futures Unités pastorales, qui permettent aux paroisses de travailler en concertation et donnent aux laïcs de nouvelles responsabilités dans l’Église. Il va aussi s’engager personnellement dans l’accompagnement des prêtres ouvriers et se mettre ainsi à la disposition des plus pauvres dans notre société. Grâce à lui en particulier, l’Église, sacrement du salut et messagère de l’évangile, continue à vivre et à se réformer, pour être fidèle au message reçu du Christ et à sa mission salutaire en faveur de l’humanité.

Admis à la pension en 2001, Karl Gatzweiler est choisi comme chanoine à la cathédrale de Liège. Il va assumer pendant presque vingt ans dans cette église la tâche régulière de la prière, de la prédication, de l’explication de la Parole de Dieu et de l’accueil, dans un dévouement permanent. Enfin, il a pu passer les toutes dernières années de sa vie à Raeren, dans son village natal, où il retrouvé ses racines et sa famille.

Karl a donné le meilleur de lui-même dans son ministère de prêtre, de chanoine et de vicaire général, qu’il a exercé avec ferveur et dynamisme. J’exprime au Seigneur et devant vous tous ma reconnaissance pour son témoignage de foi, pour son sens du service, sa générosité, son ministère dans notre Eglise locale et son sens de la fraternité envers ses frères et sœurs.

+ Jean-Pierre Delville, évêque de Liège

Les photos de cette célébration peuvent être visionnées en cliquant ici (© Diocèse de Liège – Marc Dahm).