Homélie – Messe de saint Lambert
Predigt zur Sankt-Lambertus-Messe

Cathédrale de Liège, le 17 novembre 2021
Sankt-Paulus-Kathedrale zu Lüttich, den 17. November 2021

Jean-Pierre Delville, évêque de Liège – Bischof von Lüttich 

 

Chers Frères et Sœurs,

C’est une grande joie pour moi de prendre part à cette messe de Saint-Lambert dans le cadre de l’inauguration de la rénovation de la cathédrale et de l’ouverture de son nouveau portail, dû à la générosité de la Fondation Teheux-Teheux.
Es ist mir eine große Freude, an dieser Sankt-Lambertus-Messe im Rahmen der Einweihung der renovierten Kathedrale und der offiziellen Eröffnung ihres neuen Portals dank der Großzügigkeit der Teheux-Stiftung teilzunehmen.
C’est une joie pour moi de vous accueillir dans cette église qui est au cœur de la ville et du diocèse de Liège.

Une cathédrale manifeste en effet une conjonction entre la performance culturelle et le dynamisme spirituel. Performance culturelle : en effet, chaque ville importante a voulu insuffler dans sa cathédrale le meilleur de ses connaissances techniques, artistiques et culturelles ; mais cette performance était sous-tendue par un dynamisme spirituel qui lui donnait sens et qui symbolisait l’espérance du peuple chrétien dans le salut apporté par le Christ.

Ainsi la cathédrale de Liège reflète-t-elle la lumière du soleil sur ses pierres de sable jaunes et ses pierres calcaires gris-clair. Elle reflète la lumière par ses vitraux, spécialement les vitraux multicolores de la nef centrale, qui rayonnent même vers l’extérieur. Et désormais, l’accès à cette lumière est facilité par le nouveau portail en airain doré, qui reflète lui aussi la lumière du jour. Ainsi la cathédrale procure-t-elle à ceux qui passent au cœur de la ville un puits de lumière multicolore, qui reflète la lumière divine et la sagesse humaine.

Pour en profiter, il faut passer par la porte. La nouvelle porte souligne ce passage, par son ampleur et sa couleur. Ce passage de l’extérieur à l’intérieur produit toujours un effet, car on passe du monde un peu bousculé de la ville au monde calme et quelque peu magique de la cathédrale.
Um den neuen Eingang auf sich wirken zu lassen, muss man diese Eingangstüre bewusst durchschreiten. Dieser Übergang von außen nach innen verfehlt nie seine Wirkung, wenn wir uns von der hektischen Welt der Stadt in die ruhige und etwas magische Welt der Kathedrale begeben. Und die dabei entstehende Wirkung eines Übergangs wird durch die Größe und die Farbe der neuen Eingangstüre noch verstärkt.
Tout y est maintenant ordonné et restauré, en particulier les vitraux, qui donnent une ambiance de couleurs et de messages féeriques. Ce monde féerique nous invite à découvrir notre monde intérieur, à faire le point sur notre vie, à la confronter à l’évangile et à prier pour nous rapprocher du Seigneur.

Ce passage par la porte n’est pas purement mécanique. C’est aussi un passage par le Christ, qui nous dit, dans l’évangile de Jean : « Je suis la porte des brebis » (Jean, 10,7-10). Jésus se présente d’abord comme celui qui est une porte ouverte offrant un havre de paix dans la sécurité du bercail. Jésus nous protège contre le mal, contre les voleurs et les bandits.
Jesus zeigt sich als ein offenes Tor, dass uns einen sicheren Hafen im Schoß der Familie anbietet. Jesus schützt uns vor dem Bösen, vor Dieben und Banditen.

En tant que berger, il crée parmi les brebis une communauté d’amour mutuel et de reconnaissance vis-à-vis du Père. La porte permet aussi de sortir du bercail et de trouver des pâturages nouveaux, pour avoir la vie en abondance. Le Christ ne nous enferme pas dans le confort d’une belle maison, il nous invite aussi à sortir et à découvrir de nouveaux champs d’action, en étant nourris de sa parole et protégés par sa grâce.
Christus sperrt uns nicht in ein komfortables Haus. Sondern, durch seine frohe Botschaft genährt und durch seine Gnade geschützt, lädt er uns ein, hinauszugehen und neue Wege für unser christliches Handeln zu entdecken.
Cette sortie nous est bien connue à nous aussi : quand la célébration est finie dans la cathédrale ou quand le moment de prière personnelle est terminé, on sort et on se sent conforté, ragaillardi par l’expérience spirituelle qu’on a vécue. On a de nouvelles idées et de nouvelles forces pour affronter la vie et ses défis.

Ce mouvement d’entrer et de sortir correspond à ce que nous demande le pape François dans la préparation du synode sur la synodalité, dont la première étape sera célébrée le 17 octobre à 15 h ici dans cette cathédrale. Le pape nous donne trois mots-clés pour approfondir notre vie en Église : communion, participation, mission. Communion, cela signifie : que vivons-nous comme amour fraternel, comme communion, dans notre vie d’Église et notre vie personnelle ? Participation, cela signifie : comment avons-nous une participation active dans notre Église locale, en paroisse, en mouvement, en diocèse, dans le monde entier ? Mission, cela signifie, comment témoignons-nous de notre foi dans le monde et rencontrons-nous nos contemporains dans l’esprit de l’évangile ? Papst Franziskus gibt uns drei Leitmotive, um unser Leben in der Gemeinschaft der Kirche zu vertiefen: Gemeinschaft, Teilnahme, Sendungsauftrag (oder Mission). Gemeinschaft bedeutet: Was erleben wir als brüderliche Liebe, als Gemeinschaft, in unserem kirchlichen Leben und in unserem persönlichen Leben? Teilnahme bedeutet: Wie können wir in unserer Ortskirche, in der Pfarre, in Bewegungen, im Bistum, in der ganzen Welt aktiv werden? Mission heißt: Wie können wir unseren Glauben in der Welt bezeugen und unseren Mitmenschen im Geiste des Evangeliums begegnen?Ces trois leit-motivs, communion, participation, mission, correspondent au mouvement des brebis dot parle l’évangile : elles entrent par la porte : c’est la communion ; elles profitent du bercail, c’est la participation ; elles sortent dans les pâturages, c’est la mission.
Nous approfondirons ces trois thèmes dans les mois qui viennent, en Unité pastorale ou dans d’autres groupes. Pour ces trois leit-motivs, communion, participation, mission, nous pourrons nous demander : que vivons-nous déjà ? et que souhaitons-nous faire mieux ? À travers cette réflexion, nous rendrons notre Église plus synodale, c’est-à-dire plus participative, plus dynamique et plus missionnaire.

Que saint Lambert nous aide sur ce chemin, lui qui a été évangélisateur de la Campine ! Que les portes de cette église nous accueillent de plus en plus pour nous stimuler à la communion, à la participation et à la mission !
Mögen uns die Türen dieser Kirche stets offenstehen, um uns auf dem Wege zur Gemeinschaft, zur Teilnahme und in unserer Mission zu stimulieren!

Amen ! Alléluia !

† J.P. Delville, Evêque de Liège, Bischof von Lüttich.