Semaine de prière pour l’unité des chrétiens dans le diocèse de Liège

mercredi 03 janvier 2018

Entre le 18 et le 25 janvier, les chrétiens sont invités à prier pour la guérison des anciennes blessures dues aux schismes, séparations, anathèmes et guerres de religion dont les disciples du Christ ont été victimes au long des siècles.

« Ta main droite, Seigneur, éclatante de puissance » (Ex 15,6)

Cette citation de l’Ecriture a été choisie pour être le fil conducteur de la brochure de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2018. Dans un monde marqué par le bruit des armes, les désunions, les replis identitaires, politiques, économiques, les chrétiens se mettent en marche pour retrouver leur unité.

Confiants dans la parole du Seigneur, « que tous soient Un », ils se rappellent l’Exode qui vit notre Dieu libérer son peuple et le conduire vers la terre promise. Ils savent que, dans les difficultés de ce temps, il leur appartient de revenir vers leurs racines communes, sans nier leurs spécificités, mais dans une quête toujours renouvelée. Ils savent que si les différences peuvent  sembler des fossés infranchissables, elles peuvent aussi devenir, remises en questions, enrichissements mutuels, redécouvertes de l’essentiel qui unit au-delà des différences : la foi en Dieu, Père, Fils et Esprit Saint. Ils savent que leur Dieu qui autrefois « ouvrit pour son peuple un chemin dans la mer », qui le guida à travers le désert, peut aujourd’hui combler le fossé de leurs séparations et les guider vers la plénitude de la vie.

Sur cette route le Seigneur nous donne un message : nous devons nous aimer les uns les autres. Et pour aimer, il faut se connaître ; pour se connaître, il faut se rencontrer. Et quel meilleur moyen pour se rencontrer que de prier ensemble, de lire ensemble la Parole du Seigneur.

Que cette semaine  renforce notre désir de l’unité, notre amour les uns des autres. Rappelons-nous que lorsque deux ou trois sont réunis, le Seigneur est au milieu d’eux. A fortiori lorsqu’il s’agit de frères qui ne se connaissent pas ou peu et qui décident de faire ensemble un bout de chemin.

Nous chantons « Le monde attend de nous Seigneur, un Signe de ta gloire », donnons-lui le Signe de notre unité en marche, de notre unité déjà possible dans la prière, le témoignage, le service.

Luc Mahiels, président de la commission œcuménique diocésaine de Liège.

Activités prévues pour la semaine de prière 2018 – version du 19.01.18 (17h)